Les facteurs à l’origine de l’oignon du pied

oignon du pied

L’oignon du pied, également appelé hallux valgus est une pathologie qui affecte le gros orteil. Il se caractérise par une déviation anormale de ce dernier vers l’extérieur du pied. L’oignon du pied présente comme symptôme principale le déplacement d’un os appelé premier métatarsien vers l’opposé du gros orteil. Lorsque l’on attrape l’hallux valgus, la conséquence principale est une difficulté au moment d’enfiler ses chaussures. Cette maladie peut survenir pour de nombreuses raisons. Une question vient à l’esprit : Qu’est ce qui cause l’hallux valgus ? Découvrez dans cet article les différents facteurs à l’origine de l’oignon du pied.

L’oignon du pied, une pathologie héréditaire

L’oignon du pied est une pathologie qui s’attrape le plus souvent à l’âge adulte. La première cause de cette maladie est la génétique. En effet, il s’agit d’une pathologie héréditaire. Cela signifie que si vous êtes atteint de l’hallux valgus, il y a de forte chance que votre mère l’est aussi. Cette pathologie peut trouver sa source dans plusieurs autres pathologies qui se transmettent de génération en génération. L’une de ces pathologies à l’origine de l’oignon du pied est l’hyperlaxité constitutionnelle. Cette maladie est caractérisée par des mouvements articulaires excessifs. Cette hyperlaxité cause une hyper-extension facile de certaines articulations du corps. Cela est directement lié à la fragilité ou à même l’absence de certains ligaments. Une autre pathologie qui peut être à l’origine de l’hallux valgus est l’expansion d’insertions tendineuses du pied trop conséquentes. Les effets de ses pathologies sont des signes que la formation de l’oignon du pied est possible. En effet, une souplesse articulaire trop développée et un déficit de la balance musculaire sont signe favorable à l’apparition de l’hallux valgus. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur l’oignon du pied, rendez-vous sur la page du chirurgien Julien Lopez.

La forme du pied

Un autre facteur de l’oignon du pied est la forme du pied. La différentiation entre chaque forme se fait en observant les orteils. Il y a trois formes de pied. Premièrement, il y a le pied en égyptien. Il s’agit de la forme la plus commune. Cette forme est facilement reconnaissable, en effet un pied égyptien est caractérisé par un premier orteil plus grand que le deuxième. On observe également que les orteils sont de taille décroissante. Deuxièmement, il y a le pied grec. Cette forme de pied est caractérisée par un gros-orteil plus petit que le deuxième. Les personnes ayant des pieds grecs sont les plus rares. Troisièmement, il y a le pied carré ou encore le pied romain. Cette forme de pied est caractérisée par l’alignement des quatre premiers orteils. Les personnes possédant des pieds en égyptiens sont les plus prédisposées à contracter l’hallux valgus. Étant donné que l’orteil le plus long est fortement exposé aux différentes contraintes.

Déformation anatomique

L’anatomie est un facteur non négligeable lorsque l’on parle des origines de l’oignon du pied. Les déformations anatomiques qui peuvent être à l’origine de l’hallux valgus sont nombreuses. Les premières déformations anatomiques sont les pieds plats. Ils sont caractérisés par un affaissement de la voûte plantaire. On observe également une disparition de l’arche interne du pied. Les pieds plats peuvent être dus à plusieurs choses, comme des chevilles instables, un dysfonctionnement du muscle de la jambe ou une inégalité des membres inférieurs. Cependant, les pieds plats peuvent également apparaître dès la naissance. Cela témoigne d’une fragilité des ligaments qui empêche le bon développement de la voûte plantaire. L’orientation et l’anatomie des facettes articulaires entre le premier métatarsien et la première phalange peuvent également être à l’origine d’une déformation de l’articulation du gros orteil. L’oignon du pied peut également être dû à des causes musculaires. En effet, une amplification musculaire peut également être à l’origine de ll’hallux valgus.

Comment les villes connectées améliorent-elles la qualité de vie des citoyens ?
Opération de l’hypermétropie : est-ce que ça vaut le coup ?