Trouver une formation continue pour kiné en ligne

kiné

Comme la plupart des spécialités médicales, la kinésithérapie est une discipline qui ne cesse d’évoluer avec le temps, grâce aux nouvelles découvertes et à la technologie. De ce fait, suivre une formation continue est aujourd’hui obligatoire pour tous les professionnels, que ce soit pour se perfectionner ou pour découvrir de nouvelles pratiques. Masseur-kinésithérapeute, podologue, ou encore, orthophoniste, comment faire donc pour trouver un institut pour se former, et surtout, qu’en est-il du contenu ?

À qui s’adresse la formation continue pour kinésithérapeute ?

Initiée par la loi HPST en 2009 et reprise par celle relative à la modernisation du système de santé (2016), la formation continue pour kinésithérapeute s’impose à tous les praticiens implantés en France. Celle-ci rentre notamment dans le cadre de l’obligation triennale du Développement Professionnel Continu (DPC), dont la vérification se fait au moins une fois tous les cinq ans.

Que le professionnel relève du secteur public ou du privé, le forfait annuel est de 14 heures et couvre tous les aspects essentiels garantissant la qualité des soins prodigués. Parmi eux, on peut par exemple citer : la prévention et la prise en charge des pathologies neuro-musculosquelettiques, le diagnostic et le traitement des troubles cutanéo-trophiques, ou encore, la pertinence des soins réalisés en masso-kinésithéraphie. La formation étant continue, chacun peut donc la valider conformément à sa convenance, et ce, quel que soit le nombre de séances prévues.

Comment trouver un institut pour se former ?

Avec la pléthore d’instituts proposant des formations continues kiné, il est vrai que trouver un établissement fiable n’est pas toujours chose aisée. De même, la formation étant effectuée en parallèle avec une activité professionnelle, avoir le temps de se libérer peut aussi parfois être difficile. Face à ces contraintes, de nombreux établissements se sont spécialisés dans les formations en ligne et proposent des modules adaptés aux emplois du temps chargés. Plus accessible que les présentielles, cette solution vous permet ainsi de suivre chaque séance à partir d’un simple support numérique connecté à Internet.

Livret PDF, quiz et vidéos interactifs, ce tout nouveau mode d’apprentissage n’a rien à envier au système classique au niveau pédagogique, et s’avère même plus efficace. Pour en bénéficier, il suffit de se rendre sur le portail numérique de l’établissement choisi et de remplir un formulaire d’inscription. Pour s’assurer que la formation dispensée est réellement de qualité, il faut aussi veiller à ce que l’institut soit agréé et qu’il dispose d’une expérience certaine dans le domaine. Pour avoir un aperçu de son savoir-faire, il est par exemple possible de se référer aux avis laissés par les internautes, ou au classement réalisé par une plateforme spécialisée.

Comment financer sa formation continue en kinésithérapie ?

Quelle que soit la région considérée, aucun budget n’est à prévoir pour suivre une kiné formation étant donné que cette dernière est entièrement financée par l’État, même pour un professionnel libéral. Pour obtenir des heures de perfectionnement supplémentaires, il est même possible d’adresser une demande auprès de l’organisme de formation. Durant une formation continue pour kinésithérapeute, il faut aussi savoir qu’une indemnité est octroyée par l’Agence Nationale du Développement Professionnel Continu (ANDPC). Conformément à la loi, celle-ci se fait à hauteur d’un montant 16.50 € par heure, soit un total de 231 € pour les 14 heures prévues.

Pour les candidats qui souhaitent s’initier à ce métier, certaines formations sont également supportées par les aides publiques, notamment par le biais du solde du Compte Personnel de Formation (CPF). Cependant, ce n’est pas l’intégralité du cursus qui est pris en charge, mais une partie uniquement. Ainsi, il est important de bien se renseigner, afin de ne pas se tromper au moment de s’inscrire.

Réaliser une greffe de cheveux ou de barbe à Istanbul en Turquie
La PDA en pharmacie : une solution qui s’adapte à tous les établissements de santé