Quels sont les dangers de l’automédication ?

De plus en plus de personnes ne veulent plus aller consulter un médecin ou demander l’avis d’un pharmacien avant de prendre un médicament. Peut-être parce qu’ils jugent que l’état de leur maladie n’a pas encore atteint un stade grave. Mais tôt ou tard, les dangers de l’automédication pourront entraîner des conséquences graves sur leur santé.

L’automédication : c’est quoi exactement ?

Pour les patients, l’automédication consiste à se soigner seul avec tel ou tel médicament, sans passer par le médecin ou, au moins, demander l’avis d’un pharmacien. On fait souvent cette erreur lorsque l’on estime qu’une maladie est mineure. Pour atténuer la douleur, vous tentez de vous soigner vous-mêmes avant d’aller chez le médecin en prenant un médicament. En plus, certains médicaments peuvent également être achetés sans prescription médicale ou sans ordonnance, ce qui permet aux patients de les utiliser facilement. Comme la maladie est rapidement guérie, vous oubliez vite les effets néfastes que cela pourrait provoquer un jour. Les dangers de l’automédication s’avèrent, en effet, très graves.

Quels sont les dangers de l’automédication ?

L’automédication peut entraîner de graves complications de santé. Nombreux sont les dangers de l’automédication, surtout lorsque la pratique n’est pas maîtrisée. D’abord, ce risque résulte de l’utilisation du médicament lui-même. Vous ne connaissez pas les composants du médicament que vous prenez et il devient toxique une fois dans votre organisme. Il arrive même que, par faute d’inattention, vous ne vérifiiez plus la date de péremption, ce qui est très dangereux. Par ailleurs, vous pourriez ne pas connaître les effets secondaires du médicament que vous avalez ou ne pas être conscient des interactions médicamenteuses. Plus important encore, vous ne savez pas non plus les allergies qu’il pourrait provoquer en vous. Dans ce cas, la substance qui était censée vous guérir déclenche seulement une autre maladie exigeant un autre traitement. Par conséquent, vous devez consulter un spécialiste et dépenser des sommes considérables pour ce traitement.

Avec quelles maladies peut-on pratiquer l’automédication ?

Les adultes en bonne santé peuvent s’automédicamenter, tandis que les femmes enceintes, les personnes souffrant de maladies chroniques ou d’allergies ne devraient jamais se soigner elles-mêmes. Quand certains symptômes sont identifiés, et après avoir sollicité l’avis d’un pharmacien, l’automédication se justifie de manière responsable. En effet, l’automédication est réservée aux petites gênes quotidiennes tels que les maux de dents et de tête. Mais n’hésitez pas à consulter un médecin lorsque la maladie persiste, pour éviter d’aggraver votre situation.

Pharmacie en ligne : comment acheter sur un site fiable ?
Où jeter ses médicaments ?